Choisir la garde alternée après un divorce

garde alternée

Les difficultés après le divorce peuvent prendre plusieurs formes. L’une des plus récurrentes se situe au niveau des enfants qui sont souvent pris en otage par cette situation. Afin de l’appréhender au mieux, les couples divorcés ont souvent recours à la garde alternée. Seulement, il est bon de savoir quels sont ses avantages et ses contraintes avant de l’adopter.

La résidence alternée : qu’est-ce que c’est ?

La résidence alternée est également appelée garde partagée ou garde conjointe. Dans une garde partagée, l’enfant doit résider chez chacun de ses parents à une durée à peu près égale. Cette démarche est régie par la loi du 4 mars 2002 inscrite dans le Code civil article 373 – 2 – 9. Ce code stipule également que s’il y a désaccord entre les deux partis sur le mode de résidence de l’enfant, le juge peut ordonner à titre provisoire une résidence d’alternance dont il déterminera la durée. Cette démarche permet alors aux enfants de profiter équitablement de ses deux parents. En outre, ces derniers peuvent continuer à vivre comme dans le cas du père en quête d’aventure avant de se réengager. Si tel est votre cas, cliquez ici.

Les jeunes enfants la supportent mal

Certes, la garde alternée permet aux enfants de consolider les liens qu’ils ont avec les deux parents. Seulement, il est important de l’instaurer de manière intelligente. Dans ce cadre, la distance entre les deux habitations ne doit pas être trop grande. Pour que ça marche, ce point est primordial puisqu’il permettra à l’enfant de trouver facilement ses repères. Cela ne veut pas dire qu’il faut que les parents habitent dans le même immeuble, mais plutôt dans le même quartier. Cette question devient d’autant plus délicate dans le cas où l’enfant aurait moins de trois mois. Dans ce cas-ci, le père et la mère doivent constamment être présents s’ils veulent instaurer un lien fort avec l’enfant.

Ce sont les pères qui réclament le plus la résidence alternée

D’après une enquête récente, ce sont surtout les pères qui formulent la demande de la garde alternée. La principale raison avancée par ces derniers est que les enfants n’ont pas besoin de se priver de leur père. Ils ont l’habitude de s’occuper de leurs enfants donc il n’y a aucune raison pour que cela change. Seulement, cette demande n’aboutit pas toujours. En effet, si les conditions pour cette demande ne sont pas favorables, elle n’aboutira pas. Par exemple, si le père habite relativement loin de son ex-femme, ses chances d’obtenir gain de cause sont relativement basses.