Comment choisir l’avocat ?

image 2

Un avocat local. Pour une défense juridique, plus efficace, il est préférable que l’avocat que vous choisissez soit bien placé dans la zone où une représentation juridique est requise. Il est donc toujours préférable de choisir un avocat dans le lieu où le procès doit avoir lieu, car il connaît les pratiques de ce tribunal sait comment se rendre à la chancellerie, sait comment demander des informations. Il est également probablement au courant de la « jurisprudence » du tribunal, c’est-à-dire qu’il sait comment le tribunal décide habituellement sur certaines questions.

Une petite expérience ne fait pas de mal

Les années d’expérience d’un avocat sont un critère important à ne pas négliger. L’avocat n’est pas seulement un bon juriste, celui qui connaît bien les règles de référence, mais doit également avoir une expérience pratique du droit. Parfois, lors de la recherche d’un professionnel, l’âge est un facteur déterminant. Cependant, ce n’est pas nécessairement un bon indicateur de l’expérience ou des compétences d’un avocat. Parfois, un jeune avocat qui essaie de se faire un nom travaillera plus dur pour gagner une affaire et fera un excellent travail pour ses clients. Un avocat très bien noté avec un cabinet bien établi dans le secteur qui vous intéresse aura sûrement une grande expérience. Et vous assure une connaissance approfondie du sujet et une grande qualité dans la rédaction des documents, mais il disposera probablement de moins de temps pour votre dossier.
Le choix intermédiaire est probablement le plus raisonnable. Choisissez le cabinet bien démarré, mais ne soyez pas suivi par l’avocat principal de cette étude, mais par l’un de ses collaborateurs. Vous pourrez ainsi profiter de l’expérience de l’étude et de la plus grande disponibilité due à l’enthousiasme du jeune âge et à la volonté du jeune avocat de faire son chemin.

En fait, un bon avocat vous dira qu’avant de vous donner un avis, et même avant d’accepter la mission, il doit d’abord « étudier les papiers ». Il est important que vous sachiez que le droit civil, qui nous concerne tous les citoyens ordinaires qui vont en justice pour poursuivre quelqu’un et ne pas subir un procès pénal, est composé de nombreuses branches, des affaires familiales (séparations, divorces, mineur) à celui des contrats, du commercial au corporatif. Du travail aux divisions, etc. Et encore plus spécialisé est le secteur de la faillite et des titres et des exécutions de titres. C’est de vastes sujets, certains avec des rites spéciaux, des lois spéciales en constante évolution. Et personne ne peut être considéré comme spécialisé et expert dans chacun d’eux.
En fait, un bon avocat vous dira qu’avant de vous donner un avis, et même avant d’accepter la mission, il doit d’abord « étudier les papiers ». Ils comprennent tout. Méfiez-vous. Tout d’abord, vous devez comprendre que le procès civil est très technique. Cela signifie qu’au-delà des raisons que tout le monde croit avoir, cela dépend beaucoup de la façon dont ces raisons sont présentées et de la façon dont l’avocat évolue dans le processus. Une erreur de l’avocat dans le procès civil, bien plus que dans le procès pénal, pourrait bien coûter l’affaire.

Le procès civil, en revanche, est un processus partisan. Cela signifie que si les circonstances factuelles sur lesquelles se fondent vos motifs de gain de cause ne sont pas « jugées », c’est-à-dire matériellement écrites dans les écritures préparées par l’avocat ou indiquées au procès-verbal de l’audience, elles ne peuvent pas vraiment être prises en considération. Par le juge pour sa décision. Et puis il y a des termes serrés pour dire ces choses. Et aussi d’indiquer les preuves pour le prouver. Fondamentalement, même si le juge comprend que vous avez raison, si votre avocat n’a pas bien bougé et que vous perdrez le procès à temps.

Donc, si vous devez intenter une action ou si vous devez vous défendre dans un jugement civil et similaire, la première chose que vous devez faire est de rechercher un avocat spécialisé. Cela semble évident, mais ce n’est pas le cas. Souvent, nous contactons simplement le parent, l’ami, le voisin. Parce que nous l’aimons, parce qu’il est honnête, parce qu’il ne nous fait pas payer, parce qu’il est tout simplement le seul qui me vient à l’esprit. Dans le meilleur des cas, un avocat qui vous a aidé sur une question complètement différente avec de bons résultats est utilisé. Mais même dans ce cas, le bon choix n’est pas fait. Je répète que l’avocat doit être sélectionné sur la base de connaissances spécifiques en la matière.
Pour obtenir un nom d’avocat qui travaille dans le district du tribunal de votre lieu de résidence, contactez le conseil local de l’ordre des avocats et obtenez la liste des avocats avec les spécialisations relatives. Alternativement, cela pourrait être une méthode pratique et très efficace, d’aller en justice et de demander des informations directement sur place. Mais pour vraiment savoir ce qu’est le choix électif d’un professionnel, celui qu’il connaît vraiment, c’est simple : demandez-lui. Demandez-lui combien de cas, il a traité dans cette affaire. Après tout, tu ne l’embauches pas? Alors demandez-lui le programme ! Par exemple, demandez s’il est possible d’avoir des références d’anciens clients et contactez-les si vous le pouvez. N’ayez pas peur d’offenser. Contrairement à vous, il sait bien que ce n’est pas un démérite de ne pas connaître toutes les connaissances de la loi.

Si vous avez déjà un avocat de confiance, mais que la cause n’est pas dans son domaine, vous pouvez lui demander de recommander un autre avocat plus expérimenté dans ce domaine. Demandez-lui combien de cas, il a traité dans cette affaire.

Combien une bonne défense me coûte ?

Sur ce point, je veux vous dire que les avocats les plus chers ne sont pas toujours les meilleurs et que ceux qui ne font pas attention à la tête peuvent encore être très préparés et efficaces. Je ne m’appuierais donc pas sur les honoraires qu’il demande pour évaluer le professionnalisme et la préparation d’un professionnel.
Mais rappelez-vous que le mandat confié à un avocat est un contrat basé sur la confiance que ce sujet vous inspire. Par conséquent, n’ignorez pas les premières impressions et comptez également sur votre instinct. Assis devant l’avocat potentiel, essayez de comprendre s’il semble vraiment intéressé par votre cas. Si vous ne vous êtes pas senti à l’aise avec l’avocat choisi, ce n’est pas bon signe. En tous cas, en cas de doute, cherchez un autre avocat. Il est très important de croire que le professionnel que vous avez choisi travaillera dans votre meilleur intérêt.
Après avoir choisi le bon avocat pour vos besoins comme la consultation juridique gratuite , assurez-vous d’obtenir autant d’informations à l’avance que possible sur les options de coût et de paiement.