Comment estimer la valeur de sa maison ?

valeur d'une maison

La valeur marchande d’une propriété fait référence au terrain et à la surface bâtie totale ou aux bâtiments. Si le courtier immobilier ne sait pas comment faire ce calcul, fatalement, il ne saura pas quel est l’impôt prélevé sur le bien, ni par où commencer pour fixer le prix d’une éventuelle transaction.

Mais calmez-vous ! Dans cet article, nous allons préciser ce qu’est la valeur marchande d’un bien immobilier et montrer la formule permettant de l’obtenir. En outre, nous préciserons tous les éléments qui influent sur le calcul et le soin que le courtier doit apporter à la fixation des prix d’une transaction basée sur cet indicateur. Vous découvrirez également l’importance de connaître cette valeur.

Quelle est la valeur marchande d’une propriété ?

La valeur commerciale des biens immobiliers est une estimation du prix d’achat et de vente que le gouvernement fixe pour certaines propriétés. En d’autres termes, le prix que la propriété atteindrait dans une transaction au comptant, selon l’analyse de la municipalité de votre ville.

Pour arriver à cette valeur, la municipalité cherche une base dans le prix pratiqué sur le marché et détermine la valeur finale du mètre carré du terrain urbain et de la zone bâtie/du bâtiment. Sur la base du résultat obtenu, les valeurs des taxes qui seront imputées au contribuable sont déterminées. Plus d’infos sur ce sujet sur le blog immobilier gestion-de-patrimoine.org

Pourquoi la valeur commerciale est-elle importante ?

L’importance de connaître la valeur marchande d’un bien immobilier réside dans le fait qu’elle constitue un facteur pertinent dans l’analyse visant à calculer le prix du marché du bien. Grâce à elle, les agents immobiliers peuvent déterminer le prix minimum pour lequel l’appartement ou la maison peut être vendu.

Cette évaluation est également importante dans les procédures judiciaires. Par exemple, l’inventaire et la division des actifs, le paiement du financement, le transfert de propriété et le paiement des taxes aux agences gouvernementales.

Comment cet indice est-il calculé ?

L’objectif principal de cette évaluation est de définir la valeur des émoluments administratifs ou judiciaires – le cas échéant – et, principalement, de certains impôts. À titre d’exemple, nous avons la perception de l’IPTU (impôt foncier territorial urbain), au niveau municipal.

C’est grâce au calcul de la valeur commerciale que le gouvernement local décide quels quartiers paieront le montant le plus élevé de l’IPTU, lesquels seront les plus bas, et aussi quelles parties de la ville seront exemptées de la collecte. En général, ceux qui sont situés dans des zones qui présentent des risques pour les résidents.

Certains coefficients sont pris en compte dans le calcul de la valeur commerciale de la propriété, et ils peuvent varier d’une ville à l’autre. En général, le calcul tient compte des caractéristiques du bien immobilier (emplacement, âge, type), de la fonction de la surface du bâtiment, de son utilisation (commerciale, résidentielle ou autre) et de la valeur moyenne du mètre carré pour les biens de la même zone (valeur unitaire standard).

Dans certaines villes, cette valeur immobiliere n’est pas mise à jour fréquemment. Pour cette raison, une personne qui a construit une petite maison peut être exemptée de l’IPTU pendant des années, même si elle a agrandi sa propriété. Cela se produit parce que la valeur vénale n’a pas été mise à jour.

Toutefois, il est important de souligner que la municipalité peut facturer ces valeurs rétroactivement. Par conséquent, avant de vendre une maison ou un terrain, le propriétaire doit essayer de régulariser la situation.