Comment faire face aux actes de vandalisme de nos jours

window-2293549_960_720

Délit qui consiste à détruire, dégrader ou détériorer de manière volontaire le bien d’autrui. Telle est la définition exacte du vandalisme. Aujourd’hui la définition des actes de vandalisme portent à confusion. A l’exemple des tags et graffitis qui deviennent des éléments artistiques. Le seul critère qui définit réellement un acte de vandalisme reste la non-reconnaissance de l’acte par la personne propriétaire du bien. Le geste vandalisé doit également être prouvé comme un geste sans motif légitime.

Le vandalisme en France

Les actes de vandalisme les plus courants en France restent les tags et graffitis, incendie de voitures, destruction de biens publics (bâtiments publics, abris de bus…) et bris de fenêtres ou vitrines commerciales. Il se commet un acte de vandalisme toutes les 2 minutes en France. Plus d’infos sur Service-Public.fr.

Dans les villes et campagnes, souvent moins touchées, ces actes sont synonymes d’insécurité et de mal-vivre. Les mairies investissent chaque année des milliards d’euros dans la réhabilitation de ces actes. En France, la Seine-Saint-Denis reste le département le plus touché avant Paris et la Marne. Cela est apparemment expliqué par une « forte culture anti-institutionnelle ».

Quelles mesures à prendre contre les actes de vandalisme

Aucune mesure concrète ne peut prévenir les actes de vandalisme. Seules les règles classiques de vigilance peuvent réduire les chances de se voir être victime de vandalisme. Nous pouvons citer la prudence quant aux stationnements, la mise en place de moyens de sécurité matériels bien visibles (caméras de surveillance, grille de protection,…) ainsi que la prévention globale et communautaire à une plus grande échelle.

Les actions face au vandalisme

  • Faire de la prévention avec la mise en place de kit de fixation antivol comme chez Vis-Antivandale.com.
  • Faire de la prévention avec la mise en place d’alarmes avec ou sans vidéosurveillance.
  • Souscrire systématiquement à une assurance ayant une garantie « acte de vandalisme ».
  • Avoir en main les organismes à contacter en cas d’actes à votre encontre.
  • Réparer rapidement les dégâts. Les vandales ont souvent un retour psychologique bien précis. Un acte réparé ne leur permet pas de laisser leur signature, ce qui peut les dissuader de recommencer.