Comment obtenir un prêt sans travail ?

obtenir pret sans emploi

Pour la sécurité de leurs fonds, les banques traditionnelles n’acceptent pas d’accorder des prêts à des personnes qui n’ont pas de travail alors qu’ils sont ceux qui en ont le plus besoin. Donc, obtenir un prêt en étant chômeur est une demande difficile, mais pas impossible. Si vous êtes sans travail et vous êtes dans cette difficulté, cet article vous propose des arguments que vous pouvez utiliser pour convaincre les banques.

Mettre en gage ses biens pour convaincre la banque

De nos jours, le taux de chômage est devenu grandissant, car plusieurs de ces jeunes disposent d’un bon diplôme, mais ont de la peine à trouver du travail pour répondre à leurs besoins quotidiens. Ainsi, certains décident de faire recours au micro-entrepreneuriat. Bien qu’ils aient les idées pour un projet bien établi, ils ont du mal à démarrer ce dernier parce qu’ils manquent de moyens financiers. Les banques traditionnelles sont normalement les structures qui devraient aider ces jeunes à concrétiser leurs projets, mais eux à leur tour recalent l’idée de leur accorder des prêts parce qu’elles doutent du retour.

C’est un argument normal, car ces banques fonctionnent sur la base de ces moyens financiers. Ainsi, un prêt impayé devient une grosse perte pour la banque ce qui justifie le refus d’un prêt sans travail. Alors, à défaut de brandir des pièces convaincantes pour avoir un prêt sans travail, le chômeur peut rassurer la banque sur un autre plan. Le souci est qu’avant d’accorder le prêt sans travail, le bénéficiaire dépose d’abord de quelque chose comme garantie qui a une valeur supérieure ou égale à l’agent prêté. Ainsi, en cas d’impayé, la banque peut prendre le bien, le revendre pour avoir de la liquidité.

Alors, bien que vous soyez un chômeur, vous pouvez avoir un prêt sans travail en mettant en gage un de vos biens. Peut-être vous êtes héritier d’une parcelle, d’une voiture, d’un immobilier ou des mobiliers de grande valeur et le coût est supérieur à ce que vous demandez comme prêt. Vous pouvez demander à la banque de prendre ce bien comme gage pour vous accorder le prêt. Cette méthode va sûrement marcher, car la banque est sûre qu’en cas de non-paiement, il pourra prendre le bien et le revendre.

Lire aussi : Comment marche un crédit rapide sans banque ?

Mettre en gage ses droits aux indemnités chômage pour un temps court

Hormis le fait de mettre en gage ces biens, vous pouvez aussi utiliser cette méthode comme argument pour avoir un prêt sans travail. En effet, ceci concerne plus un chômeur qui était salarié dans une entreprise et enregistré légalement. Cette personne même après son licenciement de l’entreprise continue de jouir de ses droits aux indemnités chômage jusqu’à un temps donné. Ainsi, il peut profiter de cet avantage pour avoir son prêt sans travail.

Il lui suffit de se rendre à la banque pour brandir les pièces qui attestent qu’il a été une fois salarié et le prêt lui sera accordé. Mais avant tout, la banque va d’abord évaluer son revenu mensuel afin de voir si le montant peut répondre aux exigences du contrat de prêt. Selon le système bancaire, le taux d’endettement qui doit être prélevé dans le salaire est de 33 %. Si d’après les calculs la banque constate que le reste de votre revenu ne suffit pas pour couvrir le reste des besoins de l’emprunteur, aucun prêt ne sera accordé, car le salaire est jugé trop faible. Dans ce cas, il faut avoir donc d’autres arguments pour dompter la banque.

Proposer son assurance-vie comme garantie

Cette méthode est simple et avantageuse, mais n’est pas accessible à tout le monde, car la probabilité est faible de voir un chômeur qui dispose d’une assurance-vie. Mais considérant déjà que c’est un argument convaincant, l’assurance-vie peut aider ceux qui en disposent. En effet, si vous désirez avoir un prêt avec cette pièce, vous devez vous assurer que l’assurance-vie a une échéance avant celle du crédit. La banque et le service d’assurance signent alors un contrat et vos avantages seront versés chaque fois à la banque pour payer le crédit. Dans ce cas, vous aurez seulement à payer les intérêts du prêt sans salaire qu’on vous a accordé. Un document sera signé pour garantir à la banque que vous ne prendrez pas de l’argent auprès de votre assureur tant que la période du prêt n’est pas passée.

Passer à un prêt entre particuliers par le biais d’un site d’internet

Pour bénéficier d’un prêt sans travail, on n’a pas forcément besoin de passer par une banque si ces dernières ne sont toujours pas prêtes pour vous aider. Comme alternative, vous pouvez aussi vous rapprocher des particuliers. En effet, des plateformes légales existent sur internet permettant de mettre les chômeurs en relation avec des particuliers qui sont des investisseurs. Ces investisseurs étudient le besoin en finance de ces emprunteurs et leur accordent un crédit en toute quiétude.

Ainsi, le chômeur ou le diplômé sans emploi peut compter sur ces derniers pour avoir un prêt sans travail. Cependant, pour ne pas se faire arnaquer avec cette méthode, il faut s’inscrire sur des sites légaux, des informations précises sont disponibles sur l’internet pour vous aider. Signez aussi un contrat avec l’investisseur et pour plus de sécurité souscrivez à une assurance emprunteur.

Se rapprocher d’une agence de microcrédit, une méthode facile

Les structures de microcrédit sont surtout celles qui octroient des crédits aux personnes à faible revenu et surtout les chômeurs. Vous pouvez donc emprunter une somme à l’une de ces agences sur une durée de 6 à 3 mois. Vous n’avez pas de frais de dossier à payer ni d’intérêts. Une fois que votre projet est convaincant, la structure est prête à vous accompagner en vous octroyant un prêt sans travail.

Pour aller plus loin, vous pouvez visiter ce blog expert-comptable-93.fr