Comment organiser sa comptabilité d’entreprise ?

Comptabilité d’entreprise

Pour développer de la meilleure manière qui soit son entreprise, le dirigeant doit organiser, en fonction de son envergure, sa comptabilité. Pour cela, il peut choisir entre divers types de comptabilité.

Les différentes manières d’organiser la comptabilité de sa société

L’un d’entre eux est d’externaliser cette comptabilité en faisant appel à un prestataire externe comme un comptable à Ixelles par exemple, pour effectuer tout ou une partie des tâches comptables relatives. Cependant, le dirigeant peut tout aussi bien choisir de les assurer en interne si disposant d’une branchée y dédiée. Voyons les avantages et inconvénients de chacun de ces organisations comptables.

En interne

En gérant sa comptabilité en interne, comme c’est le cas pour les TPE et les PME, le propriétaire assure lui-même cette tâche. Pour les entreprises de plus grande envergure, un service comptable est spécialement créé à cet effet, avec des chefs comptables, des comptables, etc. Ce département choisit et personnalise le plan comptable applicable à l’entreprise, réceptionne les documents y liés, établit les déclarations fiscales et réalise les travaux d’inventaire. Il clôture aussi les comptes, édite les états financiers définitifs, etc. Ainsi, l’entreprise maîtrise elle-même tout le processus de sa comptabilité et supervise les comptes et autres tâches en découlant. Pour les grandes entreprises, cela leur permet aussi de lier leur comptabilité avec leur système d’information comme le PGI entre autres.

L’inconvénient avec ce type d’organisation de la comptabilité en interne réside toutefois dans le temps qu’il fait perdre au dirigeant. En effet, ce dernier n’accorde plus suffisamment de temps à ses autres tâches à forte valeur ajoutée, mais sur lesquelles se reposent essentiellement le devenir de l’entreprise.

Externaliser

En confiant à un tiers la comptabilité de son enseigne, le n°1 de l’entreprise peut s’en défaire et accorder plus de temps à la conquête d’autres marchés ou au peaufinage des produits proposés. En procédant comme tel, il profite aussi du savoir-faire et des connaissances aigües de celui-ci dans l’exactitude de ses comptes financiers.

Cette externalisation sous-entend effectivement s’approprier les services d’un tiers expert pour effectuer toutes ou une partie des travaux comptables. Dans la lettre de mission établie à cet effet sont indiquées les diverses missions dont a besoin l’entreprise. Cela peut êtres une mission de présentation des comptes annuels ou une autre plus complète, c’est-à-dire prenant en compte tous les aspects de la comptabilité de l’organisation.

Diverses formules existent dans ces cas, dont l’externalisation totale et l’externalisation partielle. Pour la première, à l’expert-comptable de s’occuper et de gérer entièrement ce service, ce, du début à la fin sans exception. Pour la seconde formule, la tâche peut consister seulement à la saisie des pièces comptables ou à la préparation du bilan de fin d’année, etc.

Quoi qu’il en soit, l’externalisation de sa comptabilité d’entreprise permet de sécuriser sa gestion et de la rendre conforme à la législation en vigueur. Si jamais des erreurs apparaissent, le professionnel en supporte entièrement la responsabilité, dont civile, pénale ou disciplinaire. De tels cas sont toutefois rares. Son autre avantage est de n’avoir qu’un seul interlocuteur qui peut conseiller le dirigeant dans ses actions favorables au développement de la société. Cependant, comme toute prestation, recourir à l’externalisation de sa comptabilité a un coût.