Comment reconnaître un chocolat de qualité ?

QualitéCHocolat

Les multiples variétés de chocolat proposées sur le marché rendent parfois difficile de savoir quel produit est de qualité. De fabrication artisane ou industrielle, le chocolat peut parfaitement répondre aux critères de qualité lorsque le maitre chocolatier a réussi à mettre en avant la bonne saveur du chocolat. Fève de cacao, le procès de transformation et le pourcentage du cacao… voici tout ce qu’il faut garder en tête lors du choix d’un bon chocolat.

La fève de cacao

Tous les maitres chocolatiers s’accordent à dire que la qualité du chocolat se reconnait par le type de fève de cacao utilisé lors de sa fabrication.  En effet, c’est de la fève que proviennent le gout et l’arôme du produit fini. Aussi, les chocolats sont produits à base de l’un des trois types de cacao, à savoir le cacao criollo, le trinitario et le forestero. La provenance des fèves et du type de cacao permet donc aux connaisseurs de dessiner le profil aromatique du chocolat suisse. Les fèves de Madagascar au senteur et gout subtil et harmonieux sont notamment très appréciées. Quant aux fèves provenant de l’Équateur, leur arôme et la petite note d’expresso sont aussi très recherchés par les grandes industries chocolatières. 

Le pourcentage du cacao dans le chocolat

Pour déterminer la qualité du chocolat suisse, il faut vérifier le pourcentage du cacao utilisé lors de sa fabrication. Car plus le pourcentage du cacao est élevé, plus le gout du chocolat sera important. Le produit est dans ce cas de qualité. Il ne faut pas confondre cacao pur et beurre de cacao dont le pourcentage de l’un ou de l’autre peuvent être inscrit sur l’emballage du chocolat. Les connaisseurs privilégient généralement le beurre de cacao pour offrir une expérience gustative bien intense. Mis à part l’importance du pourcentage du cacao dans le chocolat, le portail du chocolat suisse conseille aussi de chercher les chocolats avec moins d’ingrédients qui pourraient altérer le gout du produit fini. En effet, moins le chocolat contient d’ingrédients, mieux il sera en bouche. L’absence d’autres matières grasses et produits additifs est donc synonyme de qualité. 

Le procès de fabrication

Il faut savoir que la fève de cacao ne fait pas tout. Le gout et la qualité du chocolat vont en effet dépendre du savoir-faire et du processus privilégié par le maitre chocolatier lors de la fabrication du chocolat. C’est la technique de transformation qui va permettre aux arômes de se relever dans le produit fini. La transformation est effectuée généralement sur plusieurs processus qui peuvent notamment comprendre le séchage après plantation, le conchage, la torréfaction… Le processus est long et diffère d’un chocolatier à un autre. Dans ce cas, il appartient au consommateur de reconnaitre la qualité du chocolat à travers quelques exercices de sens. Certains indices tels que la texture, le gout, la senteur permettent de savoir si le chocolat suisse a été fabriqué dans la règle de l’art. Les fabricants de chocolat les plus réputés ont donc un processus bien en place pour réaliser de vrai chocolat de qualité. Autant donc, opter pour ces grandes industries chocolatières pour être sûr de déguster un vrai chocolat de qualité.