Comment réussir la reprise d’une pâtisserie-boulangerie ?

Comment réussir la reprise d'une pâtisserie-boulangerie

Une pâtisserie boulangerie est un établissement qui séduit les investisseurs comme les entrepreneurs qui souhaitent percer dans ce milieu. Dans le pays, on dénombre plus de trente milles boulangeries-pâtisseries. Et pour cause, la clientèle avide de petits pains et de fondants aux chocolats ne cesse de croître. Si vous souhaitez reprendre une activité de pâtisserie-boulangerie, suivez nos conseils.

Choisissez la boulangerie que vous allez reprendre avec précaution

Lorsque vous êtes décidé à reprendre une activité, la première chose que vous devez faire c’est de bien choisir l’établissement que vous allez reprendre. Si la reprise confère des avantages comme un portefeuille client déjà existant, il y a également des inconvénients. A titre d’exemple, les matériels ont déjà été utilisés. Là-dessus, procédez à une vérification minutieuse. Si le propriétaire a déjà investi dans des matériels innovants comme la caisse enregistreuse moderne, il a probablement aussi investi dans des matériels de qualité dans la cuisine. Autrement, vous devez remplacer tous les matériels obsolètes. Et ce n’est pas forcément une bonne affaire.

Listez bien les pour et les contre de l’emplacement de la boulangerie

Vous devez entre autres vérifier le bail, le contrat de location, etc. Il serait aussi bon d’analyser le loyer : est-ce que le coût de la location est conforme à ce que vous avez prévu ? Avoir une information exhaustive vous permettra de procéder à une négociation auprès du propriétaire. Mis à part tout cela, vous devez aussi vérifier la concurrence dans le secteur. Car même si l’établissement est très bien situé, si le marché est saturé, il n’est peut-être pas bon de se risquer à reprendre l’activité.

Vérifier l’ensemble des ressources matérielles

Les ressources matérielles sont les indispensables pour qu’une boulangerie-pâtisserie fonctionne. Donc, il est très important de procéder à une vérification minutieuse et détaillée de l’ensemble du matériel dont dispose l’enseigne. Vous prenez de gros risques en reprenant une entreprise qui ne dispose pas de matériels en parfait état de marche. Fours, réfrigérateurs, vitrine réfrigérée, etc., assurez-vous que tout soit en bon état.

Aussi, il ne faut garder que les matériels innovants et de qualité. L’objectif est de répondre aux besoins et attentes de votre future clientèle. Si vous voyez un matériel obsolète, vous devez ajouter le coût de ce matériel neuf dans votre investissement. Assurez-vous de disposer d’une caisse enregistreuse, cet outil est indispensable au bon fonctionnement d’un commerce de proximité. Assistance à la prise des commandes, gestion du stock, ce système d’encaissement permet à votre équipe de gagner du temps et de travailler efficacement.

Réalisez un audit de l’établissement

Imputable à la reprise d’une activité, l’audit permet de sécuriser l’acheteur. Plusieurs aspects devront être audités pour garantir que vous ferez une bonne affaire.

Auditer tous les contrats

Tous les contrats doivent être audités :

  1. Contrat de bail

L’audit du bail permet de définir la responsabilité du propriétaire et celle du locataire. Assurez-vous que la diversification de votre activité puisse être possible dans un temps ultérieur. Vous auriez peut être envie d’ajouter autre chose à votre commerce : le snacking par exemple.

  1. Contrat des employés

L’audit au niveau des ressources humaines permet d’identifier les personnes en CDI et en CDD. Cela vous permettra d’anticiper les charges au niveau des couvertures médicales, en cas de démission ou de licenciement, etc.

  1. Contrat des fournisseurs

Lorsque l’activité est cédée, les contrats avec les fournisseurs peuvent être rompus. Néanmoins, vous devez prendre le temps de vérifier et d’analyser ces contrats pour savoir avec quel fournisseur vous souhaitez rester.

Faire l’audit financier

L’audit financier permet de connaître la fluctuation de l’entrée et la sortie d’argent dans la boulangerie-pâtisserie. Il faut réaliser l’audit sur une période de trois années. Regarder de près les chiffres d’affaires vous permettra également d’identifier à quel moment de l’année les affaires sont plus fructueuses.

Faire l’estimation du matériel

L’estimation du matériel est très importante. Cette étape permet d’évaluer les matériels et les outils dont dispose la boulangerie-pâtisserie. En fonction de l’entretien mais aussi en fonction du nombre d’années d’utilisation, l’acheteur et le vendeur doivent s’accorder sur un prix.

Procéder à la valorisation de la boulangerie-pâtisserie

Cette étude permet de regarder tous les éléments comptables et l’historique financier de l’entreprise. L’objectif est de déterminer si la boulangerie est rentable ou non. Cela permet également de fixer un prix juste tant pour l’acheteur que pour le vendeur. A ce stade, l’acheteur devra également choisir quel sera le statut juridique de l’entreprise.