Des lunettes à verres progressifs pour la première fois

verres progressifs

Vous avez du mal à voir et à discerner avec précision des objets se trouvant à proximité de vous ? Vous n’arrivez plus à lire correctement des livres ou autres documents ? Vous ressentez assez souvent des maux de tête atroces et insupportables ? Dans ce genre de situation, si vous ressentez tous ces signes, cela signifie que vous avez un problème de vue. Parmi les nombreuses maladies de vue courantes présentant ces signes, il y a la presbytie. Ce trouble de la vue atteint en principe les personnes qui sont âgées de plus de 40 ans. Cependant, dans certains cas, les personnes moins âgées surtout les jeunes peuvent être touchées par la presbytie. Pour pouvoir corriger ce problème de la vision, sachez que le port de lunettes correctrices de vue est incontournable. Afin d’avoir un confort visuel permanent et au quotidien, porter des lunettes progressives est nécessaire.

Quels sont les champs de vision possibles avec des lunettes de vue correctrices ?

Il faut comprendre que les lunettes de vue à verres progressifs permettent de profiter de différents champs de vision. En général, on catégorise trois types de champs de vision améliorée avec des lunettes progressives. Le porteur de lunette de vue progressive peut donc voir de loin en haut du verre, voir de près en dessous du verre et avoir une vision intermédiaire au centre. Avoir des lunettes progressives est d’une grande importance pour corriger sa vision et résoudre ses difficultés de discerner objets, personnes ou écritures. Privilégiez toujours une consultation chez un spécialiste si vous ressentez des troubles de la vue. Consulter un professionnel comme un ophtalmologue s’avère nécessaire si vous ne souhaitez pas que votre vue se détériore davantage.

Peut-on s’adapter rapidement et facilement au port de lunettes progressives ?

Vous avez donc consulté un ophtalmologue qui vous a prescrit le port de lunettes de vue progressives ? La question qui vous intrigue à l’heure actuelle est est-ce que vous allez pouvoir vous y adapter rapidement. Eh bien, le temps d’adaptation dépend en principe de l’état de chaque individu. Certains n’auront besoin que de quelques heures et d’autres peuvent s’adapter au port de ses lunettes qu’après deux à trois semaines. Notez que la qualité des verres constitue un élément fondamental dans la réduction du temps d’adaptation. Si les verres sont de bonnes qualités, le délai d’adaptation peut être assez rapide.

Comment réussir à mieux porter des lunettes correctrices pour presbytie ?

Pour un premier port de lunettes progressives, on peut faire face à certains problèmes. Lors de la lecture d’un livre, d’un papier ou de son téléphone, sa vue peut parfois devenir trouble et inconfortable. Afin de retrouver un confort optimal et une lecture plus nette avec des lunettes progressives, il existe des astuces spécifiques. Pour mieux discerner un document ou son appareil mobile, il suffit de relever son menton de manière progressive. Si vous passez beaucoup de temps devant l’ordinateur, n’oubliez pas de faire quelques exercices de la nuque afin d’éviter des désagréments ou des sensations d’inconfort. Il est essentiel de comprendre que bien placer son regard dans ses verres correcteurs permet de mieux rectifier la netteté de sa vision. Votre tête doit être située à bonne distance de l’ordinateur et à une certaine hauteur. La personne touchée par la presbytie peut parfois ressentir une vision trouble et floue en descendant les escaliers. Afin de corriger cela, si vous portez des lunettes progressives pour la première fois, il est important d’incliner sa tête pour une vision plus claire.