Enfumoir pour ruche : comment l’utiliser ?

Abeille

L’enfumoir est l’outil à utiliser avant toute intervention à la ruche. Tout apiculteur qui se respecte doit savoir manipuler correctement un enfumoir afin de garantir non seulement sa propre sécurité, mais aussi celle de ses abeilles. Voyons comment utiliser un enfumoir à bon escient et comment la fumée calme les insectes ?

À quoi sert l’enfumoir ?

Lorsque vous démarrez un enfumoir, la fumée qui s’en dégage déclenche un réflexe « archaïque » chez les abeilles. En effet, aussi longtemps que remonte la mémoire des abeilles, la fumée signifie pour elles, une forêt qui prend feu. Cet « incendie » les pousse à faire des provisions au maximum en se gorgeant de miel avant de se mettre à l’abri. Ce mécanisme de survie permet à l’apiculteur d’effectuer sa visite de contrôle ou une intervention plus longue à la ruche comme la récolte du miel par exemple. En outre, la fumée produite par l’enfumoir masquera les phéromones d’alerte émises par les abeilles ouvrières qui sentent le danger et évitera que les autres ne deviennent agressives. Vous pouvez acheter un enfumoir soit dans un magasin physique comme Truffaut ou bien sur internet sur Apiculture.net

Le combustible à utiliser

Choisir un type de combustible bien sec et propre. Évitez les cartons ondulés qui contiennent souvent des produits chimiques comme de la colle, de l’encre… Les tissus également sont à éviter, car leur fumée est trop agressive. L’idéal est de se fournir auprès des fournisseurs de matériel apicole ou d’utiliser des produits d’origine végétale n’ayant subi aucune transformation chimique. Évitez toutefois certains végétaux comme la tonte de gazon, le foin de trèfle qui peuvent dégager des gaz toxiques.

Le démarrage de l’enfumoir

Introduisez le combustible dans la chambre de combustion de l’enfumoir et avec un brûleur à gaz, enflammez l’enfumoir. Actionnez le soufflet et rajoutez petit à petit du combustible jusqu’aux 2/3 de la chambre de combustion. Bouchez ensuite l’embouchure de l’enfumoir avec une poignée d’herbe pour éviter que le combustible ne sorte par cette ouverture.

Le contrôle de la fumée

Il est essentiel que la fumée dégagée par l’enfumoir soit fraîche pour que celle-ci soit le plus efficace possible. En effet, une fumée chaude incite les abeilles à devenir agressives, mais aussi, elle risque de détériorer les produits de la ruche comme la cire et le miel. Pour savoir que la température de la fumée s’élève, il suffit d’observer sa couleur. Quand elle commence à devenir bleue, c’est le signe qu’elle chauffe. Il faut à ce moment rajouter une poignée de combustible ainsi qu’une poignée d’herbe pour que la température redevienne fraîche.

Les zones à enfumer

Lorsque l’enfumoir a bien démarré et une fumée claire et abondante s’échappe de la cheminée, dirigez-la vers le trou de vol des abeilles. Ensuite, vous pouvez ouvrir avec douceur la ruche pour enfumer l’intérieur afin de pousser les insectes à se retrancher au cœur de la ruche.

Les précautions à observer

Durant tout le temps que dure votre opération à la ruche, évitez de faire des gestes brusques et restez zen, car une attitude tendue peut inciter un instinct agressif de défense chez les abeilles. En outre, il est conseillé de nettoyer régulièrement votre enfumoir avec un brûleur à gaz afin de dégager le goudron qui s’encrasse au fond de la chambre de combustion. En effet, au fil des utilisations, la fumée du goudron stocké dans l’enfumoir est un grand risque pour la santé de l’apiculteur qui peut développer des pathologies respiratoires.