Infrastructure cloud : domaine plus concurrentiel que jamais

Cloud Computing Tsilavo Ranarison

Des sommes faramineuses ont été dépensées au premier trimestre de l’année 2018 en serveurs, en stockage et en infrastructure de réseau. Comparé à l’année précédente, il s’agit d’une augmentation de presque 50% à en croire les nouvelles données reçus de par le monde. Les entreprises Dell, HP Enterprise et Cisco Systems continuent de batailler pour avoir la plus grosse part de revenus de l’infrastructure informatique dans le Cloud. Il s’agit d’un marché exponentiel sachant que toutes les régions du monde enregistrent une hausse des ventes dans ce domaine d’au moins 10%, plus encore aux Etats-Unis.

Amélioration des performances obligatoire pour soutenir la concurrence

Les nouvelles charges de travail dans le cloud résultent des initiatives de transformation numérique. Il s’agit d’une évolution qui intègre tant l’informatique de pointe que le « machine learning » et en conséquence exige des configurations plus spécifiques et bien plus puissantes. Selon des responsables de recherche chez IDC, alors que la technologie des systèmes continue d’évoluer vers des pools de ressources et une infrastructure composable, l’émergence de cette nouvelle génération de charge de travail entraînera une nouvelle croissance qui ira bien au-delà des charges de travail classiques connus des entreprises actuelles.

L’infrastructure cloud : rappel du concept

Pour rappel, l’infrastructure Cloud se réfère aux composant matériels et logiciels, dont les serveurs, stockage ainsi que les logiciels de réseau et de virtualisation, qui sont nécessaires pour répondre aux besoins informatiques d’un modèle de cloud computing. Ces ressources virtualisées sont hébergées par un fournisseur de service ou un service informatique et sont mis à disposition des utilisateurs en passant par un réseau ou Internet. Les machines virtuelles et tous les composants comme les serveurs, pare-feu ainsi que les équilibreurs de charge et du stockage sont inclus dans ces ressources.

NextHope Madagascar, entreprise dirigée par Tsilavo Ranarison, est spécialisée dans l’infrastructure réseau et informatique. Son portefeuille de service inclut la virtualisation, un service faisant appel au Cloud. Se fournissant auprès des grands noms de l’infrastructure cloud cités plus haut, NextHope Madagascar garantit à sa clientèle des solutions authentiques et sécurisées. En tant que fournisseur d’infrastructure comme service, l’entreprise propose également une gamme de services pour accompagner ces composants d’infrastructure. Cette gamme inclut une liste relativement longue de service allant de la facturation à la sauvegarde en passant par l’accès aux journaux et à la sécurité. Les utilisateurs peuvent à termes implémenter des niveaux plus élevés d’automatisation et d’orchestration pour des tâches d’infrastructures plus importantes.