Les bons réflexes pour profiter de son investissement Pinel

immobilier-cool

Sous l’initiative du ministre au Logement Sylvia Pinel, la loi Pinel a été mise en vigueur depuis le 1er septembre 2014. Visant principalement à encourager la création, l’achat et la mise en location d’immobiliers neufs, cette loi se concrétise par une offre de réduction d’impôt aux investisseurs en bien neuf. Quels sont les réflexes à adopter pour profiter au maximum de cet avantage offert par le gouvernement ?

Ne pas attendre pour investir

La loi Pinel agit depuis 2 ans déjà. Récemment, le président français François Hollande a prononcé dans son discours que la loi Pinel continuera à agir jusqu’à la fin de l’année 2017. Aussi, il est temps d’investir pour pouvoir profiter des avantages fiscaux offerts par ce dispositif. Comme beaucoup le diraient, cette année et la prochaine à venir est la dernière ligne droite pour l’investissement Pinel.

Choisir les villes prometteuses

La loi Pinel impose comme condition le respect d’un plafonnement de loyer par m². Cela dépend des zones d’appartenance de la ville d’investissement. Pour la zone A qui regroupe les agglomérations avec plus de 250 000 habitants, le plafond de loyer Pinel est fixé à 12,42 euros le m². Pour la zone A bis qui englobe Paris et la première couronne, le loyer monte jusqu’à 16,72 euros. La zone B1 avec les villes comptant une population entre 150 000 et 250 000 habitants, ce plafond est à 10 euros, contre 8,69 euros pour la zone B2 (les villes avec 150 000 habitants).
Il faut bien retenir que le prix du logement ou le plafond du loyer n’affecte d’une aucune manière le taux de la réduction fiscale.

La durée de la location

Il faut comprendre que la loi Pinel impose comme condition la mise en location du bien pour une durée de 6, 9 ou 12 ans. En fonction de la période de mise sous location, le taux de la réduction d’impôt est évalué à 12 %, 18 % ou 21 %. Aussi, une mise en location sur le long terme est la plus intéressante dans la mesure où la réduction est plus conséquente et ce laps de temps permet le remboursement du crédit immobilier.

Bien établir un plan de financement

Le fait de choisir l’investissement Pinel uniquement pour la défiscalisation peut devenir assez dangereux pour l’acheteur. Pour tirer un maximum d’avantages, il faut miser sur la rentabilité du projet et espérer, au moins, une récupération du prix de revient du logement à la fin de la location.

La plupart des plans de financement des investisseurs en bien immobilier neuf comme on le mentionne chez Altus Immobilier, se basent sur un crédit immobilier. Pour faire un bon investissement, il faut que la rente perçue chaque mois avec l’économie d’impôt réalisée couvre les ¾ de la mensualité. Aussi, il faut bien élaborer le projet, prévoir les loyers en fonction du plafonnement établi pour la zone choisie pour négocier la mensualité. Il est conseillé de mettre le bien en location jusqu’au remboursement du crédit immobilier pour pouvoir profiter des avantages fiscaux tout en s’acquittant des obligations avec la banque.