Les impératifs des toitures plates

toitures plates

Le toit plat est adapté aux immeubles à plusieurs étages. Il peut être accessible ou inaccessible. Dans le premier cas, il s’agit généralement d’une terrasse pour pouvoir profiter du soleil. Le second est, quant à lui, une toiture légère qui n’est pas fait pour supporter beaucoup de poids. Dans l’un ou l’autre cas, une toiture plate nécessite le respect de quelques consignes élémentaires.

La pente, un critère essentiel à respecter

Le toit doit être conçu de façon à pouvoir évacuer suffisamment et rapidement l’eau. La pente dépend de la surface du toit. En tout cas, elle ne doit pas être inférieure à 1% pour permettre un écoulement rapide. L’eau, mal évacuée, peut alourdir le toit. Les risques d’effondrement sont les plus dangereux. Pour une surface importante, cette pente peut être de 5%, sans l’excéder néanmoins. Il arrive également qu’il soit nécessaire de prévoir une forme bombée au milieu du toit, de façon à assurer qu’aucune humidité ne stagnera. Cette petite bosse concerne notamment les petites surfaces.

Les matériaux utilisés

Pour une toiture accessible, le mieux reste la structure bétonnée, avec une armature en acier. Elle pourra ainsi supporter sans problème l’usage de terrasse. Par contre, les maisons individuelles, avec leur ossature légère, aura plus de mal à supporter le poids d’une dalle. Des piliers de renforcement sont nécessaires. Une terrasse en bois est également possible. Il faudra utiliser un bois traité et hydrofuge, pour supporter l’humidité constante. Une finition avec de la bitume ou du caoutchouc offrira une meilleure protection du toit. Pour un toit non accessible, les mêmes matériaux peuvent être utilisés. Mais il serait plus judicieux de recouvrir toute la surface de la toiture de tôles en acier.

L’isolation, un point clef à ne pas négliger

Un toit ordinaire en pente peut être isolé de l’intérieur. Une toiture plate doit absolument être isolée de l’extérieur. Un toit plat est constitué généralement de trois couches, la partie inférieure, dite pare vapeur, l’isolant, et enfin la partie supérieure. L’isolant peut être constitué de polystyrène expansé ou de laine de roche. Il existe également d’autres matières isolantes que vous retrouverez pour en savoir plus sur le site d’un entrepreneur de toitures plates.

Un toit plat dispose de quelques ouvertures, pour y accéder ou pour créer de la lumière à l’étage du dessous avec un pavé de verre. Ces ouvertures doivent dépassées la toiture, de façon à éviter que l’eau ne s’infiltre. Les fenêtres de toit et les pavés de verre doivent également respecter une pente d’au moins 1% pour que l’eau n’y stagne pas.