Création d’une entreprise de BTP : les pièges à éviter

business_idea_planning

Vous avez les mains d’un artisan et vous sentez que vous pouvez devenir un bon entrepreneur du BTP. C’est un secteur qui se porte bien, mais qui exige de faire attention à quelques étapes pour que votre activité soit pérenne.

Statut juridique choisi à l’aveuglette

Avant même de penser à manier une carotteuse à sec ou à eau, une perceuse, une visseuse placo ou tout autre outil utilisé dans le domaine du bâtiment, vous devez bien réfléchir sur le statut juridique de votre entreprise. Il est important de faire le bon choix entre les plusieurs options disponibles : auto-entrepreneur, société anonyme (SA), société à responsabilité limitée (SARL), entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL), etc.

Ce n’est pas facile de vous y retrouver lorsque vous vous lancez pour la première fois dans l’entreprenariat. Mais, le choix de votre statut juridique peut grandement influencer l’avenir de votre entreprise, notamment par rapport aux obligations administratives et financières. Ainsi, prenez le temps de bien réfléchir ou demandez conseil auprès d’un expert.

Ne pas faire une étude de marché

Comme tout projet d’entreprise, devenir un entrepreneur du bâtiment exige de savoir la situation du marché. N’hésitez pas à vous renseigner auprès d’autres entrepreneurs dans le même domaine. Vos concurrents ont peut-être une grande expérience et une notoriété qui s’est construite sur plusieurs années. Il serait difficile de les concurrencer sur leur propre terrain si vous n’avez pas fait au préalable une étude de marché.

En ayant des données sur le marché, il est plus facile pour vous de développer un business plan. En effet, vous devez savoir les types de clients que vous ciblez, la taille des chantiers que vous pouvez réaliser et les différents artisans avec qui vous travaillerez.

Se lancer dans le bâtiment pour une mauvaise raison

Beaucoup de gens veulent se lancer dans l’entrepreneuriat, rien que pour se détacher de la position d’employé. Cependant, être un entrepreneur dans le bâtiment est une situation qui n’est pas ce qu’il paraît réellement. Pour être à la tête d’une entreprise du BTP, vous devez vous préparer à un investissement important en temps et en argent avant de pouvoir profiter des premiers bénéfices. Il faut que vous vous implanter sur un marché, et cela prend un certain temps.

Éviter de se créer un réseau professionnel autour de soi

Pour réussir à avoir des parts de marché, vous devez vous faire connaître. Et depuis toujours, le bouche-à-oreille est la méthode la plus efficace. Vous pouvez développer une clientèle fidèle en élargissant votre réseau professionnel.

Ignorer les aides financières

Les aides publiques sont nombreuses pour les entreprises qui démarrent ou qui sont dans une impasse financière. Vous pouvez vous alléger de quelques poids en les prenant en compte dans vos calculs.

Ne pas prendre en compte les prévisions financières

Dans votre business plan, il est important de définir un chiffre d’affaires annuel pour les premières années. Ne négligez pas non plus les indicateurs de pilotage pour ne pas faire face à des difficultés insurmontables.

Faire abstraction du soutien des proches

Pour faire de votre entreprise une activité pérenne, vous devez vous investir personnellement. Mais, vous pourriez vous sentir seul à certains moments et vous focalisez uniquement dans le travail. Pour avoir le moral durant les jours difficiles, ne repoussez pas le soutien apporté par vos proches. Il vous permettra d’avoir un regain d’énergie dans les situations difficiles.