Les produits de beauté toxiques les plus utilisés

toxique

La plupart des femmes ont une fois entendu parler de la toxicité de certains produits de beauté qu’elles utilisent au quotidien. Cependant, elles ne semblent pas y prêter trop d’attention, car elles veulent rester belles. Le danger est toutefois bien réel et il faut certaines mesures dans l’utilisation de ces produits toxiques. Voici les produits les plus incriminés, mais aussi les solutions à adopter pour réduire cette toxicité.

Le rouge à lèvres

C’est sans doute le premier produit dont vous devez vous méfier. Avouons toutefois que ce sera difficile, car il s’agit d’un des premiers produits de beauté que l’on trouve dans le sac d’une femme. Bien qu’il soit indispensable pour un look beauty, il contient des métaux considérés comme cancérigènes tels que le cadmium, le chrome, l’aluminium et le plomb. On estime surtout que chaque femme s’ingère jusqu’à 24 milligrammes de rouges à lèvres et ces différentes composantes ont la particularité de traverser facilement la barrière placentaire. Ce qui les rend assez dangereux pour la femme enceinte. Face à ce risque, la meilleure solution serait d’opter pour un rouge à lèvres sans plomb ou écolabellisés. Il faut aussi éviter d’appliquer du rouge à lèvres classique sur des lèvres abîmées.

Le vernis à ongles

Il s’agit là encore d’un produit dont les femmes ont du mal à s’en passer. C’est cependant un produit qui contient du formaldéhyde, des phtalates et du toluène qui sont des produits irritants, voire cancérigènes. Ce sont surtout des substances qui peuvent traverser l’ongle pour entrer dans le métabolisme. Si l’on sait qu’elles sont volatiles, on peut également les respirer. Face à ce problème, la meilleure solution est d’aérer la pièce lorsque vous faites une manucure. Pour plus d’infos, il est aussi important de ne pas vous ronger les ongles après les avoir vernis. Il existe par ailleurs, une base permettant de protéger l’ongle avant d’y appliquer le vernis.

Le déodorant

Le déodorant est sans doute le produit qui a fait le plus de bruit. En effet, 99% des anti transpirants contiennent de l’aluminium. Selon plusieurs études, celui-ci est inclus dans le développement du cancer du sein. Pire, la plupart des déodorants dépassent largement le taux d’aluminium requis en Europe. Face à ce risque, le mieux serait d’éviter d’appliquer du déodorant après rasage et surtout de favoriser les déodorants éco labélisés. À noter que les anti transpirants sont beaucoup plus dangereux que les déodorants. Ces derniers ne font que masquer les odeurs.