Poncer un meuble en bois pour la finition : comment faire ?

carpenter

Vous avez un vieux meuble décrépi qui est déjà passé par un décapage, un décirage et une petite séance de réparation. Maintenant, vous devez faire le ponçage. Cette opération est obligatoire avant que vous ne terminiez la restauration. Elle permet d’avoir une surface lisse, propre et uniforme, prête à accueillir le produit de finition (vernis, cire, huile ou peinture).

Choisissez le bon outil de ponçage

Le ponçage se réalise à l’aide d’un outil abrasif. Il peut s’agit d’un papier verre avec un certain grain pour ne pas trop agresser la surface du bois.

En général, il est plus judicieux d’utiliser une ponceuse à bande, orbitale ou excentrique qui est un appareil indispensable en rénovation des boiseries de maison.

Néanmoins, si vous êtes prêt à faire un ponçage manuel, sachez qu’il vous faudra un peu d’huile de coude. Vous aurez beaucoup d’efforts physiques à déployer pour lisser complètement votre meuble.

Préparez-vous au ponçage

Avant que vous ne commenciez à poncer votre meuble en bois, installez votre poste de travail dans une pièce ventilée. Ouvrez les fenêtres ou travaillez à l’extérieur comme devant votre garage tout en évitant que le vent n’emporte les poussières de bois. Portez un masque pour ne pas les inhaler et posez le meuble bien à l’horizontale.

Procédez aux travaux de ponçage

Le ponçage est un travail qui nécessite plus de minutie que le décapage ou le décirage. En ce sens, utilisez les bons grains pour les papiers abrasifs.

Pour un ponçage réussi, pensez à passer du plus gros grain au plus petit et effectuez plusieurs passages en fonction de chaque changement. Avec une ponceuse orbitale ou excentrique, n’appliquez pas trop de pression pour ne pas altérer l’uniformité de la surface.

Quelques notes sur les papiers abrasifs

abrasiveSi vous êtes novices en matière de papiers abrasifs, soyez attentif au chiffre qui y est marqué. Plus il est élevé, plus le grain est fin. De la même manière, plus il est faible, plus le grain est gros. Par exemple, un papier à grain de 120 est plus fin et adapté à un ponçage qu’un papier à grain de 60.

Les papiers abrasifs avec un grain inférieur à 80 sont très agressifs et ne conviennent pas pour poncer du bois. Il faut donc que vous commenciez à partir de cette valeur. Pour les grains fins, il est déconseillé de dépasser 120. Au-delà de ce chiffre, le papier verre peut produire un effet trop lisse sur lequel le vernis ou la peinture ne pourra pas s’accrocher.

Poncez dans un mouvement régulier

Le bois est une matière fibreuse et le ponçage doit suivre le sens de ses fibres pour ne pas produire des rayures sur la surface. Si vous utilisez une ponceuse orbitale ou excentrique, n’appliquez pas trop pression qui pourrait creuser encore plus les lignes des fibres.

Choisissez la bonne finition

De la finition dépend la durée de vie de votre meuble. En effet, la cire, le vernis, l’huile ou encore la peinture que vous appliquerez aura deux fonctions, dont l’une est de protéger le bois des agressions extérieures. Si vous allez le poser dans un endroit chaud et sec, un coup de vernis ou de cire suffit. Dans une pièce humide, utilisez une peinture hydrophobe qui isolera le bois de l’humidité dans l’air.