Pourquoi prendre de la glucosamine ?

tennis-614183_960_720

Les traitements contre l’arthrose s’avèrent rares et parfois contraignants. La glucosamine demeure particulièrement efficace pour lutter contre cette pathologie. Son principal atout réside dans son absence quasi totale d’effet secondaire.

La glucosamine est un acide aminé reconnu pour ses bienfaits dans la lutte contre l’arthrose. Si, en Amérique du Nord (États-Unis, Canada) la glucosamine se vend comme un complément alimentaire, il faut une ordonnance pour s’en procurer en Europe. Le corps humain fabrique sa propre glucosamine, qui lui permet de maintenir le cartilage et les articulations en place. Avec l’âge, l’organisme fabrique moins, ou plus du tout, cet acide aminé. Aussi, l’arthrose se déclenche.

En laboratoire, cette substance est synthétisée pour prendre la forme d’un supplément nutritionnel. Les chercheurs puisent dans la carapace des crustacés pour la fabriquer. Son traitement permet de ralentir l’évolution et soulager les symptômes de l’arthrose légère à modérée en particulier dans le genou et les hanches.

Histoire de la glucosamine thérapeutique

Les premières injections de glucosamine dans le corps d’un être humain remontent à 1969 en Allemagne. Pour la première fois, un patient recevait une dose de cette substance qu’il ne pouvait plus produire grâce à une piqure dans les vaisseaux sanguins ou dans les muscles. Un an plus tard, un laboratoire italien est parvenu à synthétiser la glucosamine. Le sulfate de glucosamine et tous ses dérivés demeurent aujourd’hui très utilisés.

Les contre-indications de la glucosamine

Même à haute dose, la prise prolongée de glucosamine ne déclenche aucun effet indésirable notable. Les personnes diabétiques et asthmatiques peuvent prendre ce complément alimentaire. Toutefois, il est déconseillé aux femmes enceintes selon le principe de précaution. Même si la glucosamine de synthèse provient de crevettes ou de crabes, il ne présente pas de risques pour les patients allergiques aux crustacés. Le traitement s’administre par voie orale au cours du repas.

La chondroïtine, son partenaire de choix

La chondroïtine est un composant-clef du cartilage. Elle est synthétisée à partir de cartilage bovin. Depuis 1960, il est prouvé qu’elle permet de ralentir et de soulager les effets de la dégénérescence articulaire. Même si cette substance reste déconseillée aux femmes enceintes, elle ne présente pas d’effets secondaires majeurs. Avec la glucosamine, elle constitue donc une équipe de choc pour lutter contre l’arthrose. D’ailleurs, des études ont démontré l’efficacité de cette association de médicaments sur le genou après plusieurs semaines de traitement. Au terme de 8 semaines de traitement, ses effets positifs se font déjà sentir.