Un bon syndic de copropriété, qu’est-ce que c’est?

batiment-copro

Véritable gestionnaire et coordinateur d’une copropriété, le syndic doit posséder un certain nombre de qualités pour être efficace dans ses actions. Sans elles, les conséquences peuvent être considérables. Une mauvaise gestion financière peut entraîner des coûts faramineux pour les différents copropriétaires, tandis qu’un mauvais entretien des parties communes provoque un mal-être pour tous les habitants.

La compétence avant tout !

Avant de signer avec un cabinet ou de partir chez un autre syndic parce que le patron est votre ami ou d’aller au plus proche, assurez-vous que le syndic est compétent. Pour cela, il est possible de demander des références et de sonder les personnes vivant dans les copropriétés qu’ils gèrent. Demandez également des informations sur le parcours de votre gestionnaire. S’il est débutant et que la copropriété est très grande, cela risque d’être difficile pour lui.
Mais, la compétence ne s’arrête pas qu’au syndic. Ses prestataires importent énormément. Un syndic s’entoure d’une société de ménage, d’un homme « à tout faire », d’une société de maintenance, etc. Un simple coup d’œil sur les différentes copropriétés gérées vous donnera un aperçu. Tous les éléments du bâtiment fonctionnent-ils ? Le nettoyage semble-t-il fait régulièrement ?

Un gestionnaire réactif et pédagogue

La réactivité ne devrait pas être une qualité recherchée, mais une évidence. En effet, pour une simple question sur la législation, ce n’est pas grave si votre collaborateur met quelques jours à répondre. Par contre, s’il faut réparer un ascenseur en panne dans un immeuble de dix étages, il est hors de question d’attendre.
La pédagogie, compétence rare, est aussi de mise. La loi changeant beaucoup et les différentes modalités de gestion d’une copropriété nécessitant des connaissances, elles doivent être expliquées de façon simple. Cela peut se faire lors des assemblées générales ou tout simplement sur demande. Cette pédagogie entraîne une confiance renforcée, ce qui est bénéfique pour chacune des parties.

Un syndic transparent dès le début

Quand vous signez avec un contrat de syndic, le montant inscrit ne concerne que la gestion courante de l’immeuble. Les autres tarifs, souvent cachés, sont aussi à connaître. Parfois, le prestataire au tarif le moins cher s’avère être un escroc qui se gave en surfacturant des recommandés et des petites tâches administratives. L’année dernière, lorsque l’inscription à un registre est devenue obligatoire, il y a eu des disparités importantes dans les sommes demandées aux copropriétaires pour le faire. Parfois, plusieurs milliers d’euros étaient demandés pour une tâche qui prend quelques minutes !
Le syndic doit aussi être transparent sur sa façon de fonctionner. Qui s’occupe de vous ? Comment joindre rapidement votre gestionnaire ? Combien de copropriétés gèrent-ils ?

Ces qualités vous assureront de travailler avec un syndic qui œuvre réellement pour le bien-être de tous.