Se débarrasser du varroa

varroa

Le varroa est une menace très fréquente chez les abeilles. Il apparaît le plus souvent lors des périodes assez fraîches. D’après les experts, c’est l’action de l’homme même qui a créé ce fléau. Les apiculteurs se posent souvent la question suivante. « La nature n’aurait-elle pas créé une autodéfense naturelle pour contrer ce phénomène ? » Cependant, pour traiter les insectes attaqués par ces prédateurs, des éléments chimiques assez toxiques sont utilisés.

Les ravages causés par le varroa

De nos jours, le varroa est qualifié en tant que premier prédateur de l’abeille (voir wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Varroa). Les ravages causés par ce nuisible sont comparables à celle des pesticides. Il augmente le taux de mortalité des colonies d’abeilles dans le monde de l’apiculture professionnelle comme chez les amateurs.

Action d’éradication

Pour pouvoir contrer les dégâts causés par le varroa, plusieurs méthodes sont employées par les apiculteurs. Cependant, il n’existe pas de remède miracle efficace à
100 %. Dans la plupart des cas, cela met en péril la vie des abeilles ou même du consommateur en même temps.

Utilisation de produit

Il existe sur les marchés plusieurs produits qui sont proposés pour venir à bout de ces nuisibles. On peut parler par exemple du coumaphos, du fluvinate, du thymol, de l’acide folique ou encore de l’amitraz. Cependant, ces produits ont un effet très dévastateur sur les abeilles et les apiculteurs également.

Pour qu’il soit le plus efficace possible, il est préférable de les utiliser en début de saison et en fin de saison. Mais ce n’est pas le cas pour l’acide oxalique qui est traditionnellement utilisé vers le mois de décembre. Cela vient du fait qu’il peut être utilisé plusieurs fois sur une saison.
L’acide folique s’avère être le plus dangereux des produits chimiques proposés sur le marché. Ce produit peut attaquer directement la reine des abeilles d’une ruche, ce qui conduit à la désorganisation totale de la colonie. Il est souvent utilisé par évaporation sous les ruches. Bien que le traitement soit court, il est sans doute très dangereux pour la santé des êtres humains également.

L’utilisation de la Beevital

La Beevital est un produit plastique qui est employé entre les températures allant de moins 1 C ° et plus de 25 C °. C’est un traitement qui peut être utilisé plusieurs fois dans une saison également pour être plus efficace. Mais il faut connaître qu’il y a des risques que ce traitement affecte les abeilles en produisant à la prochaine génération des abeilles très faibles ou non viables.

Les plateaux anti-varroas

Le plateau anti-varroas après expérience n’a pas trop d’efficacité dans la lutte contre le varroa. Il est proposé dans des modèles grillagés ou à tube sur le marché. Malheureusement malgré son nom, il ne permet même pas de réduire les populations de varroas dans une colonie d’abeilles.
Certes, quelques varroas peuvent bien tomber de votre ruche sans pouvoir y remonter, mais cela n’aura jamais le même effet qu’un bon traitement approfondi. En résumé, il n’y a pas encore de nos jours de traitement dit efficace pour un bon traitement contre le varroa.