Start-up : la location de bureau, une étape incontournable

henck.fr-Start-up la location de bureau

Vous venez de mettre en place votre entreprise, une idée vouée à la réussite qui implique de louer un bureau pour développer votre activité. On parlera éventuellement de start-up, dont la croissance rapide peut amener à changer de bureaux tous les 6 mois à 3 ans. Grâce aux levées de fonds, il est possible de générer des recrutements afin d’accueillir les nouveaux arrivants. En général, les délais de location sont relativement courts, d’où les nombreux types de contrat de location. Dans la capitale parisienne, on observe un certain nombre de location de bureau, dans les différents quartiers de la ville. Nous allons présenter respectivement les contrats de bureaux les plus adaptés à une startup.

La Home office pour démarrer une start-up

Dans le cadre du lancement d’une start-up, les bureaux initiaux sont généralement positionnés en Home office. Cette solution abordable permet à votre start-up de prendre son envol, sans avoir à payer de loyer supplémentaire. Ainsi, vous ne perdez pas de temps dans les trajets, sans horaires de travail acharné. En tout cas, il réunit tous les critères pour favoriser le démarrage dans votre secteur d’activités. Cependant, les premiers recrutements vous obligent à changer de locaux pour un certain confort des salariés.

Le Coworking pour une meilleure synergie

Les espaces de coworkings se développent un peu partout dans l’Hexagone, notamment dans les grandes métropoles comme Paris. La location de bureaux dans le 17ème vous donne l’occasion d’évoluer dans un quartier calme de la capitale, propice à la concentration pour travailler en toute sérénité. Faire une location bureau paris 17 dans l’arrondissement de Batignolles-Monceau présente bien des avantages, vu qu’il est desservi par les transports en commun. Opter pour le coworking dans ce secteur est donc favorable à une startup. Ces espaces de travail sont relativement agréables et intègrent tous les équipements nécessaires dont la salle de réunion, indispensable à votre activité.

La sous-location de bureau

Il s’agit d’une alternative au coworking très populaire auprès des start-up en Ile-de-France. Ce concept fait du locataire à son tour, le bailleur du contrat de sous-location. Cependant, il doit être autorisé par le bailleur initial via une clause rédigée dans le contrat principal ou par simple accord écrit. Pour prévenir le propriétaire, le locataire doit prévenir de son intention par lettre recommandée ou par huissier avec accusé de réception. Au bout de 15 jours, si le bailleur ne répond pas, l’accord est considéré comme accepté. La sous-location concerne notamment les entreprises qui n’utilisent pas la totalité de leurs bureaux, d’où les bureaux vacants disposés à accueillir les start-ups.

Le bail dérogatoire ou le bail 3/6/9

Également appelé bail précaire, le bail dérogatoire se contracte pour une durée de 3 ans. Ce type de location de bureau est prévu pour la stabilité. Ainsi, les start-ups ayant passé le cap du démarrage vont s’orienter vers le bail dérogatoire. Il est également possible de signer ce bail en phase de test d’un projet avant de passer dans un bail 3/6/9 pour la pérennité. Ce dernier correspond à un contrat de longue durée avec une durée déterminée. Le contrat dure au moins 9 ans, et le locataire ne peut résilier le bail qu’à l’expiration de chaque période triennale d’où l’appellation 3/6/9.  Au cas où le bailleur souhaite faire quitter les locaux, il devra rompre le contrat de location par acte d’huissier, et payer en plus une indemnité d’éviction.