Système performant pour réduire le taux d’humidité

humidité

Maintenir la qualité de l’air dans une maison est primordial pour la santé des occupants. Pour ce faire, il existe différentes méthodes efficaces pour réduire le taux d’humidité intérieur d’une maison. Nous pouvons citer entre autres la technologie d’inverseur de polarité électromagnétique, le déshumidificateur et le système d’hydrofuge de façade.

Comment savoir si le taux d’humidité intérieur d’une maison est élevé ?

Le taux d’humidité intérieur d’une maison est élevé lorsque le terrain en dessous de la maison est humide. L’eau va ensuite progresser progressivement jusqu’aux murs de votre habitation. Cette remontée d’humidité peut entraîner la formation de moisissures ou de taches blanches sur les murs.

La condensation est également un des signes d’un taux d’humidité intérieur d’une maison trop élevé. Ce phénomène peut provenir de la cuisson des aliments, de la douche, du séchage du linge, etc. En effet, comme l’air renferme une certaine quantité de vapeur d’eau, il devient liquide lorsqu’il entre en contact avec des parois froides.

En outre, le décollement de votre papier peint ou le craquement de votre peinture signifient que le taux d’humidité intérieur d’une maison est supérieur à la normale. A cela s’ajoutent l’apparition de champignons, les mauvaises odeurs sur les linges qui ne sèchent pas correctement, etc.

Les conséquences d’un taux élevé d’humidité

Lorsque le taux d’humidité intérieur d’une maison est trop élevé, cela peut entraîner la multiplication de micro-organismes nocifs comme les blattes, les acariens qui sont susceptibles de générer des réactions allergiques chez les enfants, les personnes âgés et même les adultes les plus sensibles.

Sur le plan énergétique, le fait que le taux d’humidité intérieur d’une maison soit élevé augmente la sensation de froid. De ce fait, on est contraint de surchauffer toutes les pièces de la maison. Par conséquent, la consommation d’énergie s’accroît.

Quelles sont les solutions pour réduire le taux d’humidité intérieur d’une maison ?

Bien qu’il existe différents moyens pour réduire le taux d’humidité intérieur d’une maison, les systèmes les plus performants sont le recours à l’hydrofuge de façade, aux déshumidificateurs et à la technologie d’inverseur de polarité électromagnétique.

Le déshumidificateur : pour limiter l’humidité d’une maison

Le déshumidificateur est un appareil spécialement conçu pour diminuer le taux d’humidité intérieur d’une maison. Il est équipé d’un système de ventilation qui a pour fonction d’aspirer l’air environnant. L’eau contenue dans l’air sera stockée dans un bac intégré. Ce dernier doit être vidé de temps en temps.

L’avantage de cet appareil est qu’il ne nécessite ni recharge, ni cartouche. Quel que soit le modèle que vous choisissez, les déshumidificateurs sont très simples à utiliser.

L’hydrofuge de façade : pour empêcher l’humidité de s’infiltrer

L’hydrofuge de façade pour réduire le taux d’humidité intérieur d’une maison consiste à utiliser un produit qui rend la surface du mur extérieur imperméable. Les eaux de pluies ne risquent pas de s’infiltrer dans les pores du matériau. L’eau va tout simplement ruisseler en forme de perles tout au long de vos murs. C’est ce qu’on appelle l’effet perlant.

La méthode d’hydrofuge de façade permet également de lutter contre la pollution, les poussières et les salissures. Grâce à l’effet perlant, toutes les poussières et les saletés vont être emportées. Aussi, l’hydrofuge de façade permet à vos murs d’être à l’abri des dégâts engendrés par le gel. Comme le produit utilisé est incolore, il ne risque pas d’entraver l’aspect naturel de vos murs.

L’inverseur de polarité électromagnétique : pour limiter les remontées capillaires

La technologie d’inverseur de polarité électromagnétique est aussi efficace pour réduire le taux d’humidité intérieure d’une maison. Avec cette méthode, vous n’avez pas besoin de faire de travaux ni de percer vos murs. L’IPE ( Inverseur de Polarité Électromagnétique ) permet d’inverser la polarité des molécules d’eau en envoyant des ondes électromagnétiques. L’IPE empêche donc les molécules d’eau de s’unir pour monter par capillarité. C’est ce que l’on appelle : les remontées capillaires.