Tout savoir sur le traitement plasma

Traitement plasma2

Plus couramment appelé plasma soufflé ou plasma déporté, le traitement plasma consiste en l’application d’un flux gazeux ionisé à la surface d’un substrat à traiter. Il faut ainsi un générateur de plasma, constitué de deux électrodes pour générer un courant de faible intensité (de l’ordre de 1 A) dans le champ de gaz (air, azote, hélium, argon…) soumis à une faible pression atmosphérique.

Alternative au traitement corona

Dans le secteur industriel, le traitement plasma fait actuellement office de remplaçant au traitement corona. Ce second est jugé moins sûr et moins efficace en termes d’oxydation et de caractérisation de la surface d’un substrat à traiter. De plus, sur https://fr.euronews.com/2016/04/18/le-plasma-une-nouvelle-revolution-pour-l-industrie, on parle d’un procédé révolutionnaire et compatible avec tout un lot de matières (verre, élastomères, métaux, mais encore des matériaux hybrides et polymères). Pour parvenir à l’effet escompté, il suffit de tabler la distance entre le générateur de plasma et la surface d’un substrat à traiter, mais aussi sur la vitesse de traitement.

Des exemples d’applications

Le traitement plasma permet l’oxydation des molécules au niveau de la surface d’un substrat. On y assiste alors à une augmentation de tension, état favorable à l’impression, au collage, ou à l’assemblage. Ce procédé trouve aussi toute son utilité dans les travaux de zinguerie. En outre, le traitement plasma n’implique qu’un courant de faible intensité composant le plasma. Une caractéristique qui intéresse les entreprises. En effet, le traitement plasma est aussi sollicité dans l’entretien de composants informatiques (nettoyage de plots avant câblage, de contacts d’écrans LCD, ou encore l’activation de composants électroniques avant marquage).

Qu’en est-il de la torche à plasma ?

La torche à plasma révèle toute son utilité dans la soudure, la découpe de métaux, et dernièrement dans le traitement des déchets. Son principe est à peu près similaire à celui du traitement plasma. En effet, la torche à plasma ionise partiellement un flux gazeux dans une zone délimité par deux électrodes. Le champ électrique se charge alors d’accélérer les électrons contenus dans le champ de gaz, afin d’ioniser les molécules neutres à la surface d’un substrat.