Transport température dirigée : l’essentiel à savoir

Transport température dirigée

Le transport ou la logistique constitue l’un des maillons les plus importants dans une économie considérée comme étant dynamique. Or l’économie d’une nation est la somme des activités réalisées par les ménages mais aussi et surtout par les entreprises. Ces dernières, ont besoin des moyens de transport adaptés à leurs produits afin de garantir non seulement la livraison mais aussi la qualité desdits produits. Pour recourir au transport température dirigée, voici ce qu’il faut savoir.

 

A propos du transport sous température dirigée

L’ensemble des produits consommés, médicaux, et vétérinaires sont transportés sous un strict contrôle des lois et réglementations en vigueur dans les pays. C’est ainsi que l’on entend parler de l’accord ATP qui définit les normes relatifs à l’hygiène, aux véhicules et à la température dans laquelle les marchandises doivent être conservées. Ces dispositions visent à permettre aux sociétés de transporter leurs marchandises dans de conditions saines et de les livrer aux consommateurs finaux sans des avaries nocifs à la santé humaine.

Le transport sous température contrôlée ou transport température dirigée fut donc mis en place afin de garder une maîtrise sur les températures des produits devant répondre à des impératifs sanitaires. Parfois, il faut aussi transporter les produits sous une température contrôlée surtout quand ces derniers sont expédiés au cours de la saison chaude ou vers des zones dans lesquelles les températures grimpent de façon exponentielle !

De nombreux produits classés en 3 catégories principales sont à transporter avec précaution. Il s’agit des produits ou marchandises frais, les produits de l’industrie et enfin les produits qui ne sont pas comestibles. Dans la liste des produits frais, on a les congelés ou les surgelés, les légumes frais, les produits provenant de la mer, et bien d’autres produits dont la température doit rester entre -18° et 4° C. Les produits industriels comme le chocolat, la boulangerie en ce qui les concerne ont besoin d’une température comprise entre 15° C et 25° C. Classés dans la catégorie des non comestibles, les plantes, les cosmétiques et les produits pharmaceutiques ont des exigences strictes mises en place dans le transport température dirigée.

 

Quelles sont les précautions à prendre pour assurer un bon maintien de la température des produits ?

Il existe divers mesures qui sont prises par les sociétés afin de maintenir leurs produits en bonne température. Mais parmi ces dernières, celles qui sont plébiscitées sont les recours à un emballage adapté (une boîte isotherme ou un conteneur réfrigéré) soit l’usage d’un camion réfrigéré en température contrôlée. Certaines entreprises font même recours aux couvertures isothermes pour des produits ne nécessitant pas de contrôle exigeant de température mais qui vont toutefois permettre de conserver une température ambiante au cours du transport. Des précautions de transport température dirigée doivent donc être prises en fonction du type de produits à livrer et de leur destination de réception.

Et, même après avoir défini la nature de vos produits, il faut absolument utiliser le dispositif de suivi de la température pendant le transport. Il est fourni dans le cadre du transport en température dirigée et permet une fois à destination, de vérifier les éventuelles variations de températures qu’auraient connues les marchandises au cours du déplacement et de prendre les mesures qui s’imposent dans ce cas précis. C’est vraiment un excellent moyen pour ne pas livrer des produits qui auront l’apparence saine mais défectueux car ayant subis des chocs thermiques contraires aux attentes. Dans la plupart des cas, il est conseillé de confier le transport des produits sous température dirigée à une société spécialisée afin de garantir les meilleures conditions de transport et de livraison.