Comment faire enlever une épave de voiture?

enlevement epave

Il arrive souvent que votre vieille voiture dorme au fond de votre cour ou dans votre garage. Au fil des années, cette vieille carcasse ne ressemble plus à rien et vous songez sérieusement à vous en débarrasser. Il se peut également que vous ne souhaitiez pas du tout garder une voiture bonne à la casse. L’enlèvement épave d’une auto est tout à fait possible dès lors que vous saviez toute la procédure à suivre.

À partir de quand une voiture devient une épave ?

Une voiture devient une épave quand l’expert confirme ce fait par sa décision. Aussi, suite à un accident, votre voiture doit être diagnostiquée par cet expert désigné par l’organisme assureur. Toute voiture jugée non réparable par l’expert automobile devient donc officiellement une épave. Il peut s’agir d’un véhicule économiquement irréparable ou VEI. L’expert établit un devis pour la remise en état de votre voiture ayant subi un dégât et si cette estimation de frais de réparation dépasse la valeur à dire de l’expert, la voiture devient un VEI. Il est à noter que ce diagnostic repose sur un constat sans démontage. Si malgré le fait que l’expert a déjà notifié « réparable sus réserve de démontage », le propriétaire décide quand même la remise en état de son auto, tous les frais supérieur au montant de la valeur à dire de l’expert sont à la charge de ce dernier. Il y a également d’un autre côté, la catégorie des véhicules gravement accidentés ou VGE. Ces derniers ne peuvent pas être réparés, ni circuler ni être cédés.

Toutes les démarches pour l’enlèvement épave

Quand votre voiture a été déclarée par l’expert automobile comme étant une épave, il faudra rapidement vous en débarrasser. Nombreuses sont les enseignes qui proposent l’enlèvement épave. Ci-après donc les démarches administratives à entreprendre pour ce faire. Vous avez besoin en premier lieu de prendre rendez-vous avec votre épaviste pour lui informer de votre décision, qui est une obligation légale d’ailleurs. Puis, il vous faut un certificat de situation administrative, une déclaration de cessation, une photocopie de votre carte d’identité ou de votre passeport et ensuite avoir le document original de la carte grise avec le coupon détachable.