Comment le manque de sommeil agit sur le cerveau ?

Comment le manque de sommeil agit sur le cerveau

Le sommeil est l’un des éléments essentiels à votre bien-être et surtout à votre santé. En effet, si le manque de sommeil se répète, cela risque d’affecter gravement votre cerveau. Il ne faut donc pas prendre à la légère les troubles du sommeil tels que l’insomnie. Ils doivent être traités en priorité. Sinon, à la longue, les effets néfastes qu’ils provoquent sur le cerveau risquent de devenir permanents. Découvrez ces effets en détail dans cet article.

Le manque de sommeil fatigue et ralentit le cerveau

On passe une mauvaise nuit lorsqu’on met du temps pour s’endormir ou lorsqu’on se réveille trop souvent. Si vous le remarquez, après une mauvaise nuit, vous vous sentez épuisé. En fait, le manque de sommeil fatigue également votre cerveau. Ce qui ralentit ses fonctions. Autrement dit, le manque de sommeil ralentit votre activité cellulaire cérébrale. Cela vous empêche alors d’agir et de réfléchir normalement. C’est pourquoi il faut y remédier rapidement. Pour y arriver, il faudra améliorer votre hygiène de sommeil. Il existe plusieurs solutions à cet effet. Installer une tete de lit fait partie des meilleures. En ce faisant, vous procurez un excellent soutien à votre tête tout en l’isolant du mur. Ce qui l’empêche de se heurter contre celui-ci. Ce qui arrive très fréquemment. Dans ce cas, vous aurez du mal à vous rendormir à cause de la douleur ressentie à la tête. De plus, il paraît que les gens qui utilisent une tête de lit dorment mieux.

Le manque de sommeil ralentit les réflexes sur la route

Conduire lorsque vous manquez de sommeil est aussi dangereux que conduire en état d’ébriété. En effet, le cerveau est plus lent. De ce fait, le temps de réaction est plus long que d’habitude. Par exemple, si un animal traverse la route, vous mettrez du temps pour appuyer sur le frein. Ce qui peut occasionner un accident. Il vaut donc mieux ne pas conduire lorsque vous sentez que vous manquez de sommeil.

Le manque de sommeil favorise la dépression

Le sommeil est étroitement lié à certains troubles mentaux comme la dépression. En effet, lorsqu’on dort bien, on est généralement de bonne humeur. Et l’inverse est tout aussi vrai. Le manque de sommeil nous rend alors de mauvaise humeur. De ce fait, on est irritable, triste et coléreux. Ce qui nourrit nos pensées négatives. Ces dernières peuvent conduire à la dépression.

Le manque de sommeil détériore la mémoire

L’hippocampe est la partie du cerveau qui gère la mémoire, les émotions et l’apprentissage. Le manque de sommeil peut impacter négativement sur la connectivité des neurones dans l’hippocampe. Ce qui perturbe la mémoire et les émotions. Cela diminue également les facultés d’apprentissage. Heureusement, ces effets peuvent être rétablis après trois heures de sommeil profond. Donc, si vous avez mal dormi, rattrapez vos heures de sommeil la nuit suivante. Comme on l’a dit, vous dormirez mieux en utilisant une tete de lit. Toutefois, faites-en sorte de choisir une matière douce pour son revêtement.

Le manque de sommeil affecte la motricité

Le manque de sommeil a des effets néfastes sur votre cerveau. Plus précisément, cela touche vos fonctions cognitives liées à la motricité et la coordination. De ce fait, votre efficacité au travail diminue. De même pour vos autres activités, surtout manuelles (principalement la conduite).

Le manque de sommeil peut faire prendre des risques

Le manque de sommeil affecte le cortex préfrontal. C’est la partie du cerveau qui gère le raisonnement et la prise de décision. Ainsi, lorsque vous manquez de sommeil, vous pourrez faire des choix risqués. En effet, les personnes qui dorment mal ont tendance à prendre des décisions impulsives. Cela peut avoir des conséquences néfastes, notamment sur le travail. Donc, il vaut mieux ne pas prendre de décisions importantes si vous sentez que vous manquez de sommeil.