Quel est le bonbon parfait pour Noel ?

bonbon petit jesus

Pour une décoration résolument et délicieusement rétro, les bonbons Petit Jésus (aussi appelés « Bébé soufflage », ou encore « Bébé tendresse ») sont les bonbons de fête par excellence, en particulier pour Noël. A accrocher au sapin, disposer sur une table, ou encore à offrir, on peut défier quiconque de résister à ce bonbon à la meringue soufflée et à la texture tendre, fondante et parfumée, ainsi qu’à sa forme de bébé couleur pastel. Vanille, citron, orange, banane, pomme, fraise ou framboise : il y en a pour tous les goûts et les palais !

Et si, pour Noël, vous retombiez en enfance avec les traditionnels bonbons alsaciens « Petit Jésus » ?

Depuis le XIXème siècle, traditionnellement, en Alsace, les parents du baptisé offrent, en souvenir du baptême de leur enfant, les bonbons Petits Jésus à tous leurs invités conviés pour la cérémonie. Rapidement, le succès de ces délicieux bonbons Petits Jésus s’étend à tout le territoire, comme à d’autres fêtes : familiales (communions, mariages, …) ou religieuses (Pâques, Noël, …). Aujourd’hui, les bonbons Petits Jésus sont dégustés à toutes les occasions, une sacrée aubaine pour tous les gourmands !

Il était une fois la meringue

Qu’est-ce qu’un bonbon Petit Jésus ?

Cette succulente confiserie petit format, parfaite pour n’en faire qu’une bouchée, est principalement composée d ‘une meringue soufflée tendre, fondante et parfumée. Pour l’obtenir, il suffit de mélanger des blancs d’œufs montés en neige avec du sucre avant de les laisser « sécher » (on parle plutôt de séchage pour une meringue que de cuisson) doucement dans un moule, au four.

Des origines controversées

Même si on découvre des recettes de biscuits de sucre neige avant le XVIIème siècle, le terme de meringue n’apparaît qu’en 1692 dans un livre de cuisine, celui de François Massialot, chef cuisinier dans différentes cours et inventeur de la crème brûlée. Néanmoins, cette origine est soumise à controverse et d’autres pistes sont avancées par les spécialistes de la question :

  • Une hypothèse polonaise, peu crédible, avec le terme Murzynka, soit « négresse », désignant une meringue au chocolat ;
  • Une hypothèse suisse allemande selon laquelle à Mehringhen, un village de la vallée de l’Aar, en Suisse alémanique, un pâtissier d’origine italienne, Gasparini, aurait donné le nom de son village à la préparation (vers 1600).

L’astuce pour bien conserver vos meringues : pensez à les conserver hors de toute humidité en les plaçant dans une boite hermétique et un local sec (le blanc et le sucre étant deux matières hygroscopiques).

Le choix d’un bonbon traditionnel issu d’une confiserie familiale

Ces traditionnels bonbons Petits Jésus sont issus du patrimoine alsacien. Ils sont fabriqués dans l’atelier de la confiserie Adam, en plein cœur de l’Alsace même, à Herrlisheim-près-Colmar. Cette confiserie confectionne des friandises artisanales depuis plus d’un siècle (1912) et elle est, en France, l’une des dernières à perpétuer le métier de dragiste-confiseur.

De par son histoire, la confiserie Adam est très attachée au terroir. Ainsi, elle participe au dynamisme de la région Grand Est en employant localement une trentaine de personnes. Férue de produits qualitatifs, la confiserie Adam a obtenu en 2014 le label « Entreprise du patrimoine vivant », un label officiel distinguant les entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux d’excellence.

Des bonbons français haut de gamme

Des ingrédients rigoureusement sélectionnés

Les ingrédients des bonbons Petits Jésus sont rigoureusement sélectionnés pour vous garantir une qualité de produit exceptionnelle. Que vous les dégustiez en famille, entre amis ou en solitaire, vous allez sublimer vos papilles.

Le bonbon parfait pour Noël

Avec leur look de bébé joufflu et coloré, les bonbons Petits Jésus sont aussi craquants au regard que sous la dent. Parfaits pour Noël, puisqu’ils représentent le petit Jésus (et parfois même d’autres personnages de la crèche ou d’autres motifs de Noël), c’est l’occasion de succomber en famille. Gourmands, ne pas s’abstenir !