Textile : quels avantages pour quelle matière ?

bonnet chimio

Le textile qui nous habille de la tête aux pieds est composé de fibres. Ces fibres sont classées en deux catégories, à savoir les fibres naturelles et les fibres synthétiques ou chimiques. Un bon choix de la matière garantit le confort et la santé. Ce choix se fera en fonction du climat ambiant, de la saison. Focus sur les caractéristiques des matières que composent nos vêtements et nos couvre-chefs.

Les matières textiles composées de fibres naturelles

Les fibres naturelles proviennent des végétaux ou des animaux. Ce sont des substances filamenteuses qui peuvent être tricotées, tissées ou tressées. Certaines matières comme le cachemire, la laine et la polaire se distinguent par la chaleur qu’elles procurent. D’autres, telles que la soie, le coton, les fibres de bambou et le lin se démarquent par leur légèreté.

Les textiles naturels idéals pour l’hiver

Le doux et subtil cachemire est composé de fines fibres. Ce tissu isotherme se porte à même la peau. On l’utilise parfois pour dissimuler une alopécie. La maille cachemire de même épaisseur que la maille en laine procure plus de chaleur que la maille en laine.

Tout le monde le sait, la laine est synonyme d’anti-froid. Souple et élastique, elle se présente sous différentes épaisseurs. Cette matière qui, souvent, gratte, se porte sur d’autres vêtements.

La maille polaire est anti-peluche. C’est du 100 % polyester isolant contre le froid, léger et respirant, mais il accumule la poussière et l’électricité statique. Il est inflammable.

Les textiles naturels légers

En plus de composer nos vêtements, les textiles naturels légers se retrouvent sur nos têtes sous forme de turbans, de foulards ou de bonnets. Garant du confort de celle qui suit un traitement par chimiothérapie, le turban femme, par exemple, peut être en soie ou en coton. La douceur de la soie la rend agréable à porter. En plus, cette matière est thermorégulatrice et hypoallergénique. La fraîcheur du coton le rend idéal pour l’été. On valide également cette matière pour l’hiver grâce à sa capacité de conserver la chaleur. Saine et résistante, elle n’irrite pas la peau. Autre avantage : elle absorbe parfaitement la sueur.

Les turbans peuvent aussi être en fibres de bambou, tout comme les foulards et les bonnets chimio. Cette soyeuse matière cellulosique issue de la pulpe de bambou apaise le cuir chevelu irrité. Respirante, elle absorbe l’humidité. Anti-odeur et antibactérienne, elle est en plus résistante et biodégradable. Sa fraîcheur la rend également idéale pour l’été.

Le lin est anallergique. Il peut donc contribuer à la guérison de certaines maladies cutanées. Cette matière est aérée et fluide, ce qui la rend agréable à porter. Elle est très solide. On l’obtient par culture de fibres végétales.

Ces tissus naturels légers n’ont pas que des avantages. La soie glisse facilement sur la tête. Le coton devient rêche au fur et à mesure qu’on le lave. Les fibres de bambou constituent un bon compromis pour éviter ces deux inconvénients, mais avec le temps, elles se distendent au fil du temps, faisant ainsi perdre au bonnet chimio sa taille et sa forme d’origine. On opte alors pour la douce et souple viscose non issue du bambou qui, elle aussi, est légère. Ce tissu est semi-synthétique. Ceci étant, quelles sont les propriétés des fibres synthétiques ou chimiques ?

Les matières textiles synthétiques ou chimiques

Il est à rappeler que le polyester et la viscose sont des matières synthétiques. Le polyester est résistant, léger et souple. Il est doté d’une bonne mémoire thermique.

Ensuite, la microfibre est fine. De ce fait, elle sèche vite. Dans la lingerie féminine, cette matière est recommandée après une chirurgie mammaire.

Le lycra est extensible. Il est alors confortable tout en étant léger et soyeux. Enfin, l’acrylique ne froisse pas. C’est un bon isolant thermique. En plus, cette matière est anti-UV.